Pour ce premier article technique j’ai choisi de vous montrer la base de la base. Comment coudre une fermeture éclair ?

Beaucoup en on peur, mais elle reste indispensable. La fermeture éclair se trouve presque partout ! Pour fermer des sacs, fermer des pochettes, fermer des vestes, fermer de robes, fermer des pantalons et bien encore. Il est don indispensable de savoir l’amadouer mais au fond vous allez voir elle n’est pas bien farouche la demoiselle éclair 🙂

Il faut donc vous armer de cette fermeture éclair, il en existe différentes sortes, des invisibles, des détachables, des en metal d’autres en plastique. Ici on va prendre une fermeture indétachable mais c’est pareil avec une détachable 😉

Il vous faut aussi un pied de biche pour coudre les fermetures éclair, il ressemble à un mini surf vous avez une photo plus bas. Du fils bien sur et le tissu qui va recevoir la fermeture.

J’ai placé mes pièces pour que se soit le plus explicite possible. De chaque côté de la fermeture je vais avoir un bout de tissu. Je rabat un côté sur la fermeture et je l’épingle. Faites attention au sens des aiguilles il y a une façon de les piquer pour ne pas se piquer les doigts lorsque l’on couds.

    

Attention au sens de vos épingles, elles piquent vers le haut ici.

Plus haut je vous parlais du pied de biche spécial fermeture éclair, le voila sur la photo de droite. Il faut aussi déplacer vitre aiguille sur la gauche. Il y a une sorte de roulette pour la déplacer latéralement, si vous ne savez pas jetez un oeil sur votre manuel de machine, si vous ne l’avez pas, tournez chaque roulette ou bouton qu’il y a sur votre machine. Vous finirez par trouver 😉 Si vous ne déplacer pas votre aiguille elle va descendre et butter sur le pied de biche, et rompre à tous les coups !

     

Vous allez pouvoir placer votre ouvrage sous la machine et commencer à piquer. Lorsqu’on descend le pied de biche on sent si on est sur les dents de la glissière, si c’est le cas relever le pied de biche et décollez votre ouvrage. Normalement vous allez sentir les petit surf buter contre les dents, pas dessus hein, contre. A ce moment là c’est parfait ça vous servira de guide en même temps 😉 Personnellement je commence toujours par planer l’aiguille dans le tissus avec le volant. A ce moment là je sais que rien ne bougera et je retire la première épingle pour ne pas coudre dessus. Je fais quelques points arrière pour que rien ne se découse.

      

Et je repars en marche avant, je couds et je m’arrête l’aiguille planté dans le tissus, je retire l’épingle et je recouds. Je couds avec la pédalle hein, c’est juste le premier point ou j’utilise le volant.

Je fais des points arrière pour arrêter ma couture, je coupe les fils et voila, vous venez de coudre votre premier côté de fermeture éclair ! On fait presque la même chose de l’autre côté.

       

Je dis presque car les épingle ne se pose pas dans le même sens, cette fois elles piquent vers le bas. De toute façon si vous vous trompez vous allez vite comprendre l’intérêt de les mettre dans le bon sens, après quelques piqure dans les doigts…

Et comme je ne suis pas pour l’apprentissage dans la douleur j’attire votre attention dessus 🙂

      

Mêmes étapes que précédemment, après avoir rabattu on épingle et on pique. Il se peut que le curseur vous gêne, à ce moment aucuns problèmes, vous planté l’aiguille dans le tissus et vous ouvrez votre fermeture éclair pour passer le curseur sous le pied de biche (ou au dessus selon quel côté vous êtes en train de coudre) et hop vous repartez pépère !

    

Voici une petite vue du dessus et du dessous. C’est bien mais il manque un bon coup de fer vous ne trouvez pas ? Aller hop c’est pas une option, on va repasser ça ! La fermeture peu être chaude si elle est en métal ne vous brûler pas en la manipulant.

Beaucoup surpiquent les fermetures éclair, personnellement j’aime quand on ne voit pas les coutures. Et les surpiqures donnent un aspect plus sportif à une réalisation (avez-vous déjà vu une robe de soirée avec des surpiqûre ?) voir un peu “cheap” c’est plus rapide de mettre un coup de surpiqure plutôt que de prendre une aiguille et de fermer à la main, donc moins cher à produire.

    

Bon, pour vous j’ai surpiqué. Petite longueur à 4 ou 5 pour la surpiqure et roule ma poule !

En dessous je montre la surpiqure sur le dessus et le dessous.

   

Si vous voulez faire une pochette, il faut épingler bon côté contre bon côté et coudre pour fermer tout ça.

Cet article est pour vous apprendre à coudre une fermeture éclair, si vous souhaitez un tuto pour une pochette je our le ferais avec plaisir et même que je vous livrerait le secret pour des coins bien en pointe et bien ressorti 😉

Alors cette pose de fermeture éclair ? C’était dur ou pas ?

Félicitations, vous avez cousu votre première fermeture éclair !

Si cet article vous a été utile il le sera peut-être pour quelqu’un d’autre aussi, partagez-le avec le bouton facebook juste en dessous  😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...