Pourquoi DECATIR son tissu est IMPORTANT

Dans la sueur et les bruits de fond, un homme frappe dans un sac. Bientôt il y a un match. Cela fait des mois que le rituel est rodé, entrainement sportif, combat, alimentation. Il faut se préparé pour donner le meilleur.

Le décatissage c’est un peu l’enraiement sportif. Il faut préparer son tissu à sa futur vie.

Mais d’abord c’est quoi décatir ? Décatir c’est simuler un lavage sur un tissu. Est c’est hyper important de le faire avant de couper la moindre pièce. Il y a deux façon de décatir un tissu.

1 .On peut préparer son vêtement soit en passant directement le tissus en machine, avec le programme de lavage qu’on utilisera lorsque l’habit sera confectionné. Donc 30C pour un vêtement, 60C pour du linge de lit, programme froid pour de la laine, etc

Et une fois lavé il sera permis (oui carrément) de le couper et de le coudre.

2. Ou l’on peut décatir au fer à repasser. Il faut réglé la température selon la nature du tissu et surtout faire le plein d’eau déminéralisée ! Parcequ’on va se lâcher sur la vapeur ! Si vous décatissez au fer, pliez votre tissu en deux, endroit contre endroit, et repassez toute la surface, sauf le pli marchand (le pli crée quand un tissu est plié en deux) sinon vous aller créer une ligne tout le long de votre métrage de tissu. Et ça, on veut pas 😉

          

Et surtout on balance la vapeur ! Ici il faut aussi simuler un lavage, donc on y va avec la vapeur et on sèche en passant le fer sans vapeur aussi. Ok vous avez fait tout un côté ? Retourner le tissus pour faire le côté qui était en contacte avec la planche. Et une fois fini il reste le pli marchant. Rappelez vous, la zone qu’on a soigneusement évitée, il faut aussi la décatir. On ouvre son métrage, et on repasse tout simplement 😉

Voila vous avez décati votre tissu !

Pourquoi décatir son tissu est important ?

Le but de la manoeuvre est comme déjà dit de simuler un lavage (ou d’en faire un vrai) car il arrive que les tissus bougent au lavage, se rétrécissent ou s’allonge (c’est le cas de la laine, si vous choisissez de travailler un lainage, suspendez le il y a des chances qu’il l’allonge de quelques centimètres ;))

Tout ça pour éviter les mauvaises surprises. Imaginez vous passer du temps sur une robe, à trouver le bon patron (ou le faire), à faire une toile, les retouches, la coudre. Et au premier lavage, elle a raccourci, bonjour les fesses dehors… Pas cool hein ? Donc le décatissage, n’est pas négociable !

Quelle technique est la meilleure ?

A vrai dire j’utilise les deux, avec une préférence pour le fer. L’avantage de passer son tissu en machine c’est que c’est la machine  qui bosse est on est sure que le lavage sera le même d’une fois à l’autre. Cependant il faut attendre que son tissu soit sec avant de pouvoir commencer à coudre, donc si vous êtes exigée à l’idée de créer un nouveau modèle, il va falloir attendre…

L’inconvénient de la machine c’est son gaspillage d’eau. Je n’aime pas faire une machine avec un seul tissu, je trouve que c’est du gaspillage d’eau et d’énergie. Et on ne peux pas mélanger différents tissus au risque qu’ils déteignent les uns sur les autres…

Le décatissage en machine est réservé au grand métrage ou au tissu sensible au rétrécissement telle la viscose.

Le fer lui est plus long selon le métrage de tissu, mais une fois effectué, on peut directement se servir de son tissu ! Il faut aussi être sur de bien utiliser la vapeur et bien sécher le tissu après. J’ai une préférence pour cette façon de faire car je peux travailler mon tissus directement après mais aussi parceque c’est comme ça que j’ai appris le métier. Dans un atelier professionnel on ne va pas faire tourner des machines toute la journée, ok elles ont des centrales vapeur de professionnels avec planche aspirante et soufflante (qu’est ce que c’est cool ce truc) mais le fer ménager fait très bien le job aussi.

Peut-on décatir tous les tissus ?

Non. On ne lave pas tous les tissu. On ne les décati pas tous. Le similicuir risque de fondre sous la chaleur d’un fer, et il ne rétrécis  pas… La soie se décati mais surtout sans vapeur ! Le vrai velours se décatis avec une planche à velours (truc extrêmement dur à trouver d’ailleurs).

Si cet article  vous a été utile il le sera peut-être pour quelqu’un d’autre, alors partagez-le sur Facebook à l’aide des boutons juste en dessous 😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...