Ce soir je me souviens de mes états d’âmes (au pluriel c’est volontaires). Je suis ce qu’on appel une hypersensible, enfin je crois. Je n’ai jamais été “diagnostiqué”. Un jour un type à dit à la radio que tous les artistes étaient des hypersensibles. Alors je ne dis pas être une artiste, j’ai fais 3 écoles d’arts et les travaux manuels ont toujours été relativement plaisant et simple pour moi. Il y a une corrélation entre l’art et la création avec ses mains vous serez certainement d’accord la dessus.

Quoi qu’il en soit, ce soir je me suis souvenue de mes états d’âmes lorsque j’étais en dernière année de couture. L’année du diplôme, une année très difficile moralement.
Ma prof principale était une vraie mégère avec moi, plusieurs fois je me suis retrouvée en larmes, dont une en pleine classe…
Une année après avoir eu mon diplôme j’ai appris que la jeune assistante qu’on avait eu pendant quelques semaines n’aurait jamais parié que j’avais continué dans cette voie. Parce que “Giulia avait l’air tellement dépitée chaque matins”. Et c’était vrai. La couture n’était plus un plaisir, je me demandais qu’est ce que j’allais encore prendre en plein visage pour une couture erronée ou une consigne non comprise… 
Alors ce soir pour des raisons qui n’ont aucuns liens avec cette dernière année, si ce n’est ma sensibilité mise à mal par d’autres circonstances je voulais faire un lien avec le pourquoi de ce blog.
Je pense aux débutantes, qui apprennent en autodidacte. Je sais que l’on a peur de certains ouvrages qu’on pense trop dur. Moi je veux vous donnez confiance, que vous n’aillez pas peur d’essayer. Qui sait, au final ça ne sera peut-être pas si difficile ? Ou alors ça sera peut-être raté ? Et alors ? Dans les deux cas vous aurez appris quelque chose je pense 🙂 J’espère vous challenger à essayer. J’espère vous motiver à essayer. J’espère vulgariser pour que vous vous lanciez. Je simplifie au maximum les patrons pour que vous ayez des patrons, parce que je ne comprends pas trop l’intérêt de systématiquement monter un habit fini sans forme d’apprentissage. J’espère que si vous aimez la couture vous l’aimerez encore plus en passant pas ici (ou ailleurs), j’espère que si vous ne l’aimez pas ça viendra un peu grâce à moi. J’espère que  jamais vous n’aurez à faire à quelqu’un qui vous descend. En tout cas ici ça ne sera jamais le cas. J’aime la couture car je peux donner vie à mes mondes intérieur et les porter dans la vraie vie qui parfois, est moins belle que mon imaginaire.

Excusez-moi maintenant j’ai une âme à repriser…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...